h1

Title ist opcional

24 novembre 2012

1.
Elle nous avait donné des instructions.
La journée avait été belle, ensoleillée.
La première fois, nous n’avons pas obéis.
La seconde, nous avons prié.

2.
Vous l’avez rencontré au gré de la ligne 8
Le lendemain, vous mettez une annonce sur internet, le cœur battant d’un espoir de miracle.

3.
Mais la vérité c’est qu’il n’y a pas de miracles, simplement des hasards perdus vers la lumière.

4.
Il n’ira pas sur ce site car il ne va pas sur ce genre de site, et pourquoi la raison dévierait-elle de sa routine habituelle et rassurante ?
Elle vous redemandera  encore et toujours de damner votre âme, parce que la sienne est enfermée dans un tiroir et que « business is business », comme si l’on arrêtait de respirer, de ressentir, comme si sa valeur d’être humain restait au pas du sas des bureaux.

5.
« It’s not personal it’s business » c’est toujours et encore du bullshit, parce que le business n’existerait pas sans les humains derrière (oui « humain », parce que, dans « hommes », on oublie les femmes et que sans elles there’s nothings guys).

6.
Tu écris un texte en franglais parce que ce soir tu es so tired, et que, en general, no hay un language por si solo qui se fait la war in deinem Kopf. Ca c’est la fucking verdad il mio lettore.

7.
Les instructions sont là. Le rêve est là. Les miracles sont invisibles, mais je crois qu’ils existent. Pour le reste, on connaît la fin de la pub.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :