Posts Tagged ‘emploi’

h1

Fin de journée

3 avril 2019

La fatigue s’imprime le long de son cou, s’enroule autour de ses épaules et descend dans son dos. Ses muscles tirent, ses os crient. Elle attend l’heure, la fin du jour et le repos. Brûlants, ses yeux fixent l’écran, il faut aller jusqu’au bout, compiler des chiffres dans des cases, sortir et comparer des calculs et projections. Trop de temps sans bouger, crispée sur sa chaise, elle a peur de voir la nuit tomber sans avoir terminé.

Elle entend la pluie avant de la voir, une cascade de gouttes frappe les toits et gouttières avant de s’abattre sur eux, dehors. Rapidement les téléphones se rangent, les cigarettes s’éteignent. La cours boisée derrière l’immeuble se vide tandis qu’ils courent vers la porte afin de se mettre à l’abri. Elle les regarde du 4ème étage, son bureau jouxte une fenêtre, elle en apprécie la lumière et les rêveries potentielles, quand le temps existe autrement qu’en filant si vite à en cogner la date buttoir.

Publicités
h1

Z’auriez pas un job pour moi, M’sieur?

4 novembre 2009

Logo_apec

 

Nous nous appelons Ana, Blandine, Candice, Sandrine, Stephan et Saliou. Nous avons entre 30 et 56 ans. Deux d’entre nous sommes mariés avec trois enfants, trois fument quotidiennement, deux sont accros au « Mountain Dew« , et l’un – sans enfant mais avec des potes – possède une Picasso sept places avec plein de gadgets sympa. 

Nous habitons tous le 93, nous sommes responsables de projets systèmes d’information, analyste programmeur, spécialisée RH et gestion de carrière, hybride assistante de direction rêvant d’événementiel, responsable relation presse et communicante en interne ou en externe, c’est comme vous voulez m’sieur. Nous  sommes des « Cadres » au chômage en recherche sinon de l’âme soeur, au moins du poste idéal au sein de l’entreprise idéale pour un parcours et une carrière idéale (… avec… un salaire idéal…).

 

Nous avons passés trois jours ensemble répartis sur deux semaines. Nous avons décortiqués nos CV, relus nos lettres de motivations, nous avons simulés des entretiens et nous sommes beaucoup dit « parlez moi de vous… ». Nous avons écouté les projets des uns et des autres, nos parcours, nos craintes, nos doutes, nos souhaits et nos espérances. Nous nous sommes regardés, jaugés, critiqués, nous avons argumenté, soutenu, défendu, le ton est parfois monté, les mains s’agitant pour mieux soutenir nos arguments, le corps en avant contre la table, presque prêt à s’élancer pour mieux illustrer nos propos… Le corps parfois affalé au fond de notre fauteuil, en panne, en manque de café, de sommeil, en pleine digestion voluptueuse après un repas Libanais un peu trop apprécié. 

 

Quelques soient les raisons, toujours, nous nous sommes respectés, chaque prise de position se voulant constructive et positive par rapport à nos cheminements respectifs. Nous avons parfois déséspéré nos supers animateurs-recruteurs-consultants qui ont travaillé pour Accenture, Saint Gobin et des cabinets de recrutement prestigieux dont on ose à peine murmurer le nom, avec nos digressions, nos besoins de café, de thé, nos questions (im)pertinentes et nos éclats de rires. Pourtant, à la fin, ils nous ont trouvé assez dynamiques et sympatiques, pour des chômeurs-cadres-du-9-3 en panne de confiance et d’inspiration. 

 

Nous avons passé trois jours à l’APEC

 

Après le parcours Assedics/ANPE/non-maintenant-c’est-pôle-emploi/euh,-c’est-quoi-un-MBA-monsieur?, nous nous sommes retrouvés dans un cadre surprenant, où nos consultants comprenaient de quoi on leur parlait, et de quoi on ne leur parlait pas aussi. 

 

Des personnes qualifiées et dont le poste avait un sens. 

 

Ces trois jours sont terminés. Nous nous retrouvons chez nous, seuls à nouveaux, face à nos problématiques, nos questions, nos doutes et nos espoirs. Nous nous retrouvons plus forts dans notre solitude, car mieux armés et mieux accompagnés. Aujourd’hui, il y a facebook, twitter, nous ne perdrons pas contact, d’ailleurs, rendez-vous le 9 décembre pour les malchanceux qui ne seront pas en poste. On fera le point avec nos deux SuperConsultants, on se secouera mutuellement, et qui sait, peut-être que cette-fois ci on arrivera à tester ce resto, vous savez, M° Croix de Chavaux. A bientôt, et bon courage, donc!